AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Sans Titre

Aller en bas 
AuteurMessage
Yukine
Gardien du nuage
Gardien du nuage
Yukine

Masculin Nombre de messages : 3250
Age : 24
Lisez-vous les scans ? : Oui
Date d'inscription : 29/08/2010

Sans Titre Empty
MessageSujet: Sans Titre   Sans Titre Icon_minitimeMer 24 Oct - 20:33

CHAPITRE 1:

Je me reveillais en sursaut, le visage couvert de sueur. En y repensant, c'etait sans doute le pire et le plus mysterieux rêve que j'avais fais. Tout ce dont je me souvenais, c'etait que j'etait en lévitation, a quelques centimetres du sol. L'instant d'après, il y avais une pluie de sang, et un bras arraché. Impossible de dire a qui appartenait ce bras, que ce soit le mien, ou celui d'un autre. Bizarrement, je me sentais plutot bien, en voyant cela, puis je me reveillais. Il etait déjà 10h, j'avais rate les cours de la matine, j'allais sans doute ma prendre un savon, mais après ce reve, j'avais l'impression d'être mort.
Après avoir pris mon dejeune, je me dirigeais vers l'armurerie de mon oncle. Mon oncle etait forgeron. C'etait la personne qui reapprovisionnait l'armee en arme. Il etait sans doute le meilleur forgeron du pays. Pouvoir être son apprenti etait un honneur que certain villageois aurait tout donne pour avoir. Après les cours de la matine, chaque élève devait choisir un metier ou il serait forme tout l'après midi. J'avais le chance d'être le neveux de mon oncle, car il n'accepte aucun apprenti d'ordinaire.
A l'armurerie, il n'y avais pas un chat. Comme a mon habitude, je pris les lettres et attendais qu'un client vienne. Je pouvais attendre tout la journée sans que personne ne vienne. L'armée était peut être notre meilleur client, mais c'était sans doute l'un des seuls. Je passais mes journées a recevoir les clients, pendant que mon oncles occupais des armes. Il disait que forger des armes n'était pas encore de mon age, et je devais encore attendre. Personnellement, passer mes journées a lire sans rien faire d'autre ne ma gênait pas vraiment. Je dirais plutôt que j'aimais bien ne rien faire. Je n'était pas oblige de me lever le matin, et je faisait rien de mes journées, c'était presque la vie parfaite.
Ce jour la, Shu, mon ami d'enfance, vint me rendre visite. Il était accompagne d'une fille que je n'avais jamais vu avant:
"-Yo Clyde, toujours la a rien faire a ce que je vois. Je te présente ma cousine. Elle passe au village pour la semaine et elle m'a demande de lui faire visiter, alors j'en ai profite pour venir te rendre visite, vu que tu fais jamais rien a cette heure-ci.
-Ravie de te rencontre, me dit-elle
- Alors, la vie est belle pour toi on dirait, tu viens même plus en cours -C'est parce que je me suis pas réveillé, j'allais pas venir pour une heure
-Bon bref, tu veux venir avec nous, quand t'auras termine de ne rien faire? On va faire un tour du village.
-Ok, je vous rejoindrais plus tard."
Quand il fut partis, j'arrivais a l'armurerie, puis je m'assied sur ma chaise, et j'attendais, jusqu'à m' endormir.
Je fus réveillé par un grand bruit. Je me précipitais vers la forge. Mon oncle était devant. J'avancais, me demandant ce qui a pu provoque ce bruit.
"-Ha, Clyde, tu es la, aurait tu les clefs de la forge? Je pense avoir perdu les miennes, me dit-il avec un air gêné
-Ouais je les ai, mais tu devrais faire plus attention avec tes affaires personnelles"
J'ouvrais l'armurerie. A l'interieur, tout était sans dessus dessous. Les armes, qui etaient accroches au mur étaient toutes par terre. Le materielle n'était pas endommage. "-Qu'est ce qu'il s'est passe ici? demandai-je.
-He ben, j'étais en train de tester le nouveau boumerang que j'ai ameliorer, je l'ai lance et il est revenu, mais il est venu si vite que je n'ai pas pu le rattrape. Il est entre dans forge, et la porte s'est referme derrière lui.
-C'est de la que vient le bruit que j'ai entendu, tu devrais faire un peu plus attention."
Je me retournais me diriger vers mon lieu de "travail" quand il dis:
"-Clyde, la semaine prochaine tu auras 16 ans, donc a partir de la semaine prochaine, tu m'aidera ici
"Terminé ma petite vie tranquille..., me dis-je à moi même, je vais devoir travailler dur a partir de la semaine prochaine"
Je retournais à ma chaise, et me rendormis. C'était une journée tres mouvementée, car un client frappa a la porte. Il était un peu plus grand que moi, mince avec des bras assez long. Il était habille tout en noir, et avais un chapeau avec une plume dessus. Il dit, d'une voix grave:
"-Bonjour petit, je voudrais parler au responsable.
-Il est occupe, mais je suis son apprenti, qu'est ce que je peux faire pour vous aider?
-J'aimerais voir les armes que vous avez, je voudrais m'en acheter une. -Et quel genre d'arme vous voudriez?
-Votre épée la moins cher, je suis fauche, on vient de me voler.
-Ok, et avec quel pierre?
-Une pierre bleue.
-Je vous ramène ca tout de suite."
je me dirigeai vers la cave, a l'endroit ou les armes etaient entrepose. Ne sachant pas quelle arme choisir, je pris une des dagues qui etaient dans le bac bleu. La couleur du bac indique la couleur de la pierre qui correspond. Il existe 4 sortes de pierre, rouge, bleu, vert et noir, et chaque couleur correspond a un element, respectivement le feu, l'eau, le vent et la glace. Une personne ne peux, normalement, utliser qu'un seul element. Pour savoir quel element on peut utiliser, il faut utiliser une pierre special, de couleur blanche au depart, puis elle prend ensuite la couleur de l'element de l'individu. Moi, je n'avais jamais fais le teste, et ca ne me disais rien de tout facon.
Après lui avoir donne la dague, il s'en alla sans un mot. J'avais tellement hate de retrouve ma chaise et mes reves, que je m'endormi quelques minutes après m'être assis, mais encore une fois, quelqu'un frappa a la porte. Cette fois, c'était Pierre, la personne qui s'occupait de ramener les armes à l'armée.
"-Bonjour petit, je viens prendre la commande, comme d'habitude, dit-il, sauf que tu devras diminuer le nombre d'arme verte, elles s'accumulent, comme personne ne les utilise, pouvoir maitriser le vent est très rare, on dirait.
-Ca marche, je vais chercher tout ça."
Je lui donnai les armes, et l'aidai a les mettre dans son vehicule (ce n'est pas le genre de vehicule que l'on pourrais voir aujourd'hui, ce n'était qu'un chariot tire par deux chevaux). Après les avoir range, il me demanda:
"Alors, comment se passe ton apprentissage? Tu passes toujours tes journees derrière ce comptoir a ce que je vois, tu devrais un peu plus bouger, pourquoi ne pas rejoindre l'armée? Je suis sur que tu ferais une très bonne recrue, en sachant que tes parents etaient des notres, de leur vivant.
-Oui, mais je ne suis pas comme eux, je prefere rester au calme, et mener une vie tranquille, l'armée n'est pas fait pour moi. Et de tout façon, je travaillerais a partir de la semaine prochaine, mon oncle m'apprendra a forger, et mes journées seront beaucoup moins paisible après ca..."
Il rentra dans son vehicule et, après avoir souhaite bonne journee, il repartis. Quand j'y repense maintenant, c'était sans doute la pire journee de ma vie.

C'est tous ce que j'ai fais sur le chapitre 1, j'ai encore plein de truc a rajouter, mais d'abord je comptait terminer les autres chapitre. Je l'ai appelle sans titre, parce que j'ai pas du tout d'idee pour l'instant, mais je compte changer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Yukine
Gardien du nuage
Gardien du nuage
Yukine

Masculin Nombre de messages : 3250
Age : 24
Lisez-vous les scans ? : Oui
Date d'inscription : 29/08/2010

Sans Titre Empty
MessageSujet: Re: Sans Titre   Sans Titre Icon_minitimeVen 26 Oct - 22:52

CHAPITRE 2:

Pierre partis, je pensais que la journée était terminée. On a rarement plus de deux clients par jours, je retournais donc à l'armurerie, pensant ne plus être dérangé de la journée. Je rangeai les quelques armes qui restaient et je me préparais pour rejoindre Shū plus tard. Vers 18h, je fermais la porte à clé et pris le chemin vers le village, quand je vis quelqu'un au loin. C'était une fille, elle avait à peu près ma taille et elle se dirigeait vers la forge. Ses vêtements étaient sales et déchirés, comme si elle s'était battue. Sachant que mon oncle était occupé, je me dirigeai vers elle et je lui dis:
"-Désole mais tu ne peux pas aller par la, mon oncle est sans doute occupe, tu pourras rien faire la bas, mais je suis son assistant, je peux faire quelque chose pour toi?
-Si tu es l'assistant du forgeron, tu devrais savoir où sont les armes, je veux en acheter une le plus rapidement possible, je suis assez pressée.
-Tu veux une arme? Tu n'es pas un peu jeune pour en utiliser une sais pas si je peux vendre des armes a des mineurs
-Fais juste ce que je t'ai demandé, ne t'occupe pas du reste."
Sans avoir le temps de termine sa phrase, elle se dirigea à toute allure vers l'armurerie. Ne sachant pas quoi faire, je lui emboîte le pas. Arrive devant la porte, je n'ai pas d'autre choix que de l'ouvrir, et lui donner son arme, après tout, je n'étais pas responsable de la façon dont elle allait l'utiliser. En entrant dans la cave, je vis qu'elle me suivait toujours. Je lui demandai donc quelle pierre elle voulait, et elle dit:
"-Une épée avec une pierre verte"
Elle était du vent. C'était la première fois que je voyais quelqu'un demander une pierre verte. Je lui donnais la première épée que je vis, elle me donna l'argent et elle ressortit de la cave aussi vite qu'elle était venue. Je sortis à mon tour de la cave. Je récupérai le trousseau de clé que j'avais laissé sur la table, et je sortis. Dehors, la fille était en pleine discussion avec un homme habille tout en noir. C'était l'homme que j'avais vu plus tôt dans la journée. J'avançai vers eux, après avoir fermé la porte. Ils n'étaient plus qu'à quelques mètres de moi lorsque l'homme en noir sortis l'arme que je lui avais donne plus tôt. La jeune fille ne pus sortir son arme à temps et reçu un coup de manche. Elle tomba, et, ne sachant pas ce qui se passe, je restai abasourdi. Il sortit sa dague de son fourreau, et au moment où il allait la frapper, je m'élançais sur lui, sans m'en rendre compte. Il me vit, et quand je mes yeux rencontra les siens, je m’arrêtais net. Il avait un regard d'assassin, il pourrait me découper sans aucun scrupule. Je recelai, lorsque la fille sortis son arme. Elle se releva, et, pensant qu'il ne regardait pas, elle planta son épée dans sa jambe. Je pensais que c'était terminé, mais il retira l'épée, sans même sourciller. Il lança l'épée dans ma direction. J'étais prêt à m'enfuir, courir aussi vite que possible, mais je ne pouvais plus bouger, comme si son regard m'avait paralysé. La fille me regarda, puis regarda son arme. Elle se retourna, se leva, et essaya de courir, mais l'homme en noir l'attrapa. Il était prêt à planter sa dague dans sa tête, et elle ne pouvait pas réagir. J'étais le seul à pouvoir la sauver, en récupérant l'arme qui était tombée. Je pris l'arme de ma main droite, en tremblant. La pierre était verte. Si je pouvais l'utiliser, je pourrais la sauver.
"-He toi là-bas! Regarde par ici!"
Il me regarda, et éclata de rire. En même temps, je ne vois pas pourquoi il devrait avoir peur.
"-Tu devrais laisser cette arme petit, si tu la laisse et que tu pars, je te laisserais peut être en vie. De tout façon, tu n'as aucune chance d'utiliser cette pierre." Le vent se leva. Je me concentrais sur la pierre. Si je pouvais l'utiliser, je voulais m'en servir pour la sauver, et m'en servir maintenant. Au bout de plusieurs longues secondes, le vent s'arrêta, mais rien ne se passa. L'homme continua de rire. Il la regarda. Je suivais son regard, et remarque deux flaques de sang. Une aux pieds de l'homme en noir, la seconde venais de la fille. Elle s'était faite poignardée, sans doute pendant que je ne regardais pas. Je devais réagir, elle était sans aucuns doutes en danger de mort. Au moment où il allait la poignardée à nouveau, avec sa dague pleine de sang, je fonçai droit sur lui. Il me regarda et il pointa la dague vers moi. Pendant un instant je me demandai ce qu'il faisait, puis une vague rouge sortis de la dague et fondais droit vers moi. Par reflexe je sautai sur la droite, seul ma manche avait été touchée, et quand je la regardée, elle avait brûlée. Une mer de flamme était sortis de sa dague, j'avais échappe de peu à la mort. Il me visa de nouveau avec la dague, mais cette fois je couru vers lui, en espérant arriver avec qu'il ne lance son attaque. Tenant l'épée en face de moi, je l'attaquai de toutes mes forces. Il esquiva facilement en reculant. Je continuai mon attaque, mais il esquivait avec autant de facilité, jusqu' à ce qu'il percuta un mur. Je le tenais, lorsque je senti une chaleur à mes pieds. Je reculai, m'éloignant de ses flammes, mais mes m'emmêlais les jambes, et je tombai en arrière. Quand je me relevai, il était désarme, et l'arme était derrière moi. Il avait dû la lancer en visant ma tête, et j'ai dû l'esquiver sans y faire attention. Maintenant qu'il était désarme, une étincelle d'espoir arriva. Je me relevai, quand je vis qu'il était juste en face de moi. Je reçu un coup de poing dans le ventre, puis un autre et je m'effondrai au sol, lâchant l'épée. Je ne bougeai plus, espérant qu'il me laisse, mais il me donna un coup de pied, et me transperça le bras avec l'épée qu'il avait récupéré, puis il se détourna, et se dirigea vers la fille. Elle devait être inconsciente car elle ne bougeait plus. Je n'avais plus la force de bouger. Je n'avais jamais eu autant mal de ma vie, jamais ressentis une telle douleur. Tout ce que je voulais, c'était disparaître, mais surtout que cette homme disparaisse. C'est la peur qui me fis prendre la dague posée à côté, c'est la peur qui me força à essayer d'éliminer cette homme, et c'est la douleur qui me fis perfore connaissance, peu après avoir senti une chaleur près des mains


Ce serait cool si quelqu'un commentait, ce que j'attend c'est surtout les critiques négatives, que je sache ce qu'il y a à changer, à rajouter etc


Dernière édition par shikagohan le Mer 7 Nov - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Okami-Jo'
Cookie Bro'
Cookie Bro'
Okami-Jo'

Masculin Nombre de messages : 2812
Age : 24
Localisation : Derrière toi ! 8D
Lisez-vous les scans ? : Oui
Date d'inscription : 05/02/2012

Sans Titre Empty
MessageSujet: Re: Sans Titre   Sans Titre Icon_minitimeVen 26 Oct - 23:13

L'histoire est bien ficelée ! :)
J'avais vu le premier chapitre un jour où je n'ai pas eu le temps de le lire, et après j'ai oublié qu'il était là Sans Titre 409627

J'ai lu les deux chapitres à la suite et franchement j'aime bien, bonne continuation ! :ouais:
Revenir en haut Aller en bas
Yukine
Gardien du nuage
Gardien du nuage
Yukine

Masculin Nombre de messages : 3250
Age : 24
Lisez-vous les scans ? : Oui
Date d'inscription : 29/08/2010

Sans Titre Empty
MessageSujet: Re: Sans Titre   Sans Titre Icon_minitimeMer 7 Nov - 1:22

Merci Jo' ^^
Pour l'instant mes chapitres sont hyper court, je cmpte les relonger un peu, n'hesitez pas a fire ce qui ne va pa ^^

Chapitre 3:

Je me réveillai dans le lit de mon oncle. Tout était sombre autour de moi. J'étais seul dans la pièce. Mes mains et ma jambe étaient bandés. Ma blessure à la jambe me faisait encore très mal, mais je ne me souvenais pas comment je m’étais blesse aux mains. J'essayais de me relever, quand mon oncle entra dans la chambre:
"-Enfin réveillé, ça fais presque une journée que tu dors. Tu te sens bien maintenant?"
J'essayais de parler mais ma bouche était sèche. Mon oncle me tendit un verre d'eau, et je bus comme si je n'avais pas bu depuis des semaines. J'engloutis plusieurs verres d'eau d'un coup. Après quelques minutes, je lui demandai:
"-Qu'est ce qu'il s'est passe? Je me souviens plus de rien après être tombe.
-Quand je suis arrivé, tu étais inconscient, comme la jeune fille qui était là. Il y avait aussi un homme habille tout en noir mais il est partis quand il m'a vu. Il avait l'air sérieusement blesse. Je vous ai transporté dans la maison et j'ai appelle un médecin. La jeune fille s'est réveillé hier, elle m'a expliqué ce qu'il s'est passe jusqu'à ce qu'elle perde connaissance. Tu devrais me raconte ce qu'il s'est passe.
Je lui racontai donc ce qu'il se passa. Il resta silencieux pendant tous le récit, et à la fin, il resta sans parler pendant plusieurs minutes. Il avait perdu son air naïf, et avais à ce moment cette air si sérieux que je détestais voir chez lui.
"-Est ça que je pourrais la voir?
-Apres avoir mangé je te laisserai peut-être y aller."

Quand je terminai de manger, je me dirigeai vers le salon. Il y avait Shū et mon oncle. Je ne m'attendais pas à le voir maintenant, quand je me rappelais que je devais le rejoindre, et qu'il n'avait sans doute plus de nouvelle de moi depuis deux jours, mais je n'avais pas vraiment envie de lui raconter, je voulais juste oublier. Heureusement, je n'avais rien à dire, mon oncle lui avais déjà expliqué, tous le village était sans doute au courant, maintenant, qu'un fou furieux possédant une arme se baladais près d'ici. Je devais savoir qui c'était, quand je me rappelais qu'il était en train de discuter avec la fille. Je devais savoir qui c'était, il a failli me tuer, après tout... Le point positif, c'est que j'avais une raison de ne plus aller en cours pendant quelques temps, et passer mes journées dans mon lit. Deux jours plus tard, j'avais un plâtre au pied, et je devais utiliser des béquilles. J'avais encore du mal à marcher, mais je pouvais me déplacer à l'étage. Je voulais donc aller rendre visite à la fille, qui était dans ma chambre, en face de celle où j'étais. Quand j'entrai dans la chambre, elle lisait un des livres de mon oncle. Elle leva les yeux vers moi, puis elle se remit à lire. Plusieurs minutes passèrent. Je fini par avoir marre de ce silence, et quand j'allais lui poser la question, elle dit:
"-C'est après moi qu'il en avait, tu n'avais pas à intervenir, tu sais? Je te remercie quand même de m'avoir sauvé la vie."
Elle n'avait toujours pas quitte son livre des yeux. Un autre silence, puis je lui demandai:
"-Pourquoi en avait-il après toi? Tu lui as fait quelque chose? Plus tôt dans la matinée il m’avait dit qu'il s'était fait volé, c'était toi?
-Oui c'était moi, mais j'avais une bonne raison de la faire, j'avais perdu mon épée, et c'est lui qui l'avait récupère.
-Et tu ne pouvais pas simplement lui demander de te la rendre?
-J'aurais pu, mais j'y serais sans doute resté. T'as bien vu à quel point il est fort, c'est un assassin professionnel, si je l’avais attaqué sans être armé, j'aurais eu aucune chance de m'en sortir vivante.
-T'en as fait quoi de ton arme après? Tu n'en avais pas quand tu étais venu en acheter une
-Ben en fait, elle est tombée dans une rivière, pendant que je cherchais une bague que j'avais aussi faite tomber", dit-elle, avec un petit sourire gêné.
-Une bague? Comment t'as fait pour perdre ta bague dans une rivière? Tu l'as retrouvée?
-Ouais je l'ai retrouvée, regarde. Elle me tendit un anneau avec une pierre dessus. Met la a ton doigt pour voir
Je mis l'anneau à mon doigt, et le cristal blanc devint rouge. Un rouge couleur sang, un rouge feu, intense.
"-Rouge hein? Me dit-elle en voyant ma bague. La pierre a vraiment une très belle couleur, tes flammes doivent être assez puissante, tu aurais très bien pu rejoindre l'armée, je suis sûr que tu ferais un grand soldat.
-Oui ben j'aimerais bien avoir une vie tranquille, sans problème, et faire partis de l'armée ne fais pas partis de mes projets. Et comment peux-tu penser que je ferais un bon soldat, juste en regardant cette pierre ? A priori, oui j’ai l’attribue du feu, ça ne veut pas dire que je ferais un bon soldat. En fait, toi t’es du vent, non ? C’est la première fois que e rencontre quelqu’un qui maitrise le vent, a ce qu’il parait c’est super rare, t’en a de la chance
- Je ne vois pas la différence entre toi et moi, j’utilise le vent, toi le feu, c’est la même chose.
-Si tu veux, mais je trouve quand même ca super. Bref, tu m’as toujours pas dis pourquoi tu ne pouvais pas récupérer ton arme, même si c’est un assassin, il n’attaquerait pas une personne sans raison, il y a forcément une raison à ça. Ne me dis pas qu’il veut te tuer.
-Non, il me veut sans doute vivante, mais c’est moi qu’il cherche. Je ne sais pas vraiment comment je suis arrivée dans cette ville, ce dont je me souviens c’est que j’étais sur un vaisseau, on était sur le point de s’écraser puis… »
Elle s’arrêta au milieu de sa phrase, referma son livre, et repris :
« Je vois même pas pourquoi je te raconte tout ça, si tu veux pas avoir d’ennuis, tu devrais sortir de cette chambre et me laisser me reposer. Cet homme risque de revenir à n’importe quel moment, je dois essayer de me reposer tant que je peux. Maintenant, si tu veux bien sortir.
-Tu peux au moins me dire ton nom »
Je savais qu’en essayant d’insister je n’arriverais a rien, je sortais donc de la chambre, et retrouvais mon oncle dans le salon. Mon bras me faisait encore un mal, je décidai donc de retourner me coucher, mais je n’arrivais pas à m’endormir. La journée passa, je m’endormis enfin après plusieurs heures à me repasser cette scène dans ma tête.
Revenir en haut Aller en bas
Yukine
Gardien du nuage
Gardien du nuage
Yukine

Masculin Nombre de messages : 3250
Age : 24
Lisez-vous les scans ? : Oui
Date d'inscription : 29/08/2010

Sans Titre Empty
MessageSujet: Re: Sans Titre   Sans Titre Icon_minitimeMar 23 Avr - 22:15

Voila le chapitre 4 après plusieurs mois de retard, je n'avais pas trop le temps d’écrire, donc je vais poster après le chapitre 5, ensuite je vais faire une pause, et poster seulement quelques histoires courtes que j'ai invente.. Sinon, voila la suite, j'espère que ca vous plaira:

Chapitre 4 :

Depuis ce jour, il m’arrivait très souvent de faire des cauchemars. Dans mes cauchemars, j’étais attaché à une table, et l’homme en noir utilisait toute sorte d’instrument pour me torturer. Ensuite, il me disait : « Attend moi bien sagement, je serais bientôt la ». Apres chacun de ces cauchemars, je me réveillais, me disant que je m’étais impliqué dans une histoire qui ne me concernait pas, une histoire dont je ne connaissais rien.
Je n’ai pas parlé à cette fille depuis la dernière fois. Je restais constamment dans ma chambre, me demandant à quel moment la mort viendra me cherché. Mon oncle Roy m’a un eu parle d’elle. Elle s’appelait Mio, et elle venait, d’après ses mots, d’un pays assez lointain, au-delà des mers. Moi qui pensais qu’il n’y avait rien au-delà de nos océans, j’étais assez surpris d’apprendre cela. Elle était arrivée sur nos terres par bateau. Ça devait être un énorme bateau, avec beaucoup de vivre, pour traverser un aussi large océan. Malheureusement, Roy n’a pas pu avoir plus de renseignements.
Étant à peu près guérie, je me préparais à retourner en cours. Comme tous les matins, le réveille était vraiment compliqué, mais je me levais et descendis au salon. Shu m’y attendais. Il m’avait proposé qu’on y aille ensemble, au cas où il m’arrivait quelque chose. Je trouvais ça sympas de sa part, mais je n’aimais pas que l’on s’occupe trop de moi.
Sur la route vers l’école, il me posait plusieurs questions, sur des choses banales, mais aussi sur ce qu’il s’était passe. Je lui avais déjà raconté tous ce que je savais, mais je lui répétais tout de même ce qu’il voulait entendre.
« -Désole que tu aies à te répéter, me coupant pendant mon histoire, mais il se passe jamais rien ici. Je suis sûr que tout le monde au village sera ravi d’entendre ton récit des évènements.
-Parce que je vais devoir raconter cette histoire toute la journée ?! Tu sais bien que je déteste devoir me répéter... »
Je disais cela essayant de me convaincre moi-même que je n’aimais pas cela, mais inconsciemment, j’aimais que l’on s’intéresse à moi.
La journée passait rapidement. Comme on s’y attendait, je répétais l’histoire une bonne centaine de fois. Les gens semblaient ne jamais s’en lasser, alors que moi, je me sentais tel un orateur racontant les récits d’un grand héros, alors que mon histoire n’était pas aussi prestigieuse. Je m’étais fait battre par un homme car j’avais tenté de sauver une fille que je connaissais à peine. Tel était la vérité, et elle n’était pas aussi glorieuse… Ce sentiment montait en moi, jusqu’à ce que je me rende compte qu’un sentiment de revanche montait en moi. Je me rendais compte qu’un récit ou le héros perdait n’était pas une bonne fin, ou en tout cas, je pensais que cette histoire n’était pas terminée. Je voulais retrouver cet homme, et prendre ma revanche sur lui. Je n’aurais jamais pensé que j’étais aussi mauvais perdant, et qu’une raison aussi stupide pouvait me forcer à aller me battre contre un inconnu, mais cette pensée montait en moi. Je commençais à penser à des stratégies que je pourrais utiliser contre lui, mais tout d’abord, je devais le retrouver, et pour cela, j’avais besoin d’elle. J’essayais donc de lui parler, mais je ne la vis pas de la journée, comme si elle était déjà partie. J’allai la chercher dans sa chambre, mais il n’y avait personne, comme si elle était déjà partie, mais elle n’était pas encore en état de se battre, elle ne pouvait pas partir le retrouver toute seule. J’allais voir à l’extérieur, esperant qu’elle était seulement partis se promener. Dehors, je tombais sur mon oncle. Je lui demandai :
« -Oncle Roy, est ce que tu sais ou est Mio ? Elle n’est pas dans sa chambre.
-C’est normal, elle est là-bas, dit-il en désignant la forge, elle était en train d’observer les armes. Si tu as quelque chose à lui dire, dis le lui maintenant, elle partira demain, d’après ce qu’elle m’a dis
-Demain ! Mais elle est encore blessée, elle ne peut pas déjà partir
-Ce n’est pas à nous de décider pour elle, le médecin a dit qu’elle était en état de se déplacer, tant qu’elle ne faisait pas trop d’effort, donc je ne peux pas la retenir. »
Il se retourna et entra dans la maison, sans me laisser le temps de lui répondre. Si je voulais avoir une chance de le retrouver, je devais partir avec elle, mais partir juste le lendemain, c’était trop précipite. Je devais trouver un moyen de la retenir encore un peu.
Je la retrouvais donc dans la forge. Elle ne semblait pas m’avoir remarqué. Elle observait les armes accrochée aux murs.
« -Je ne pense pas que tu puisse utiliser une hache dans ton état » lui dis-je.
Elle ne se retourna pas, mais elle me dit « -Les haches ne m’intéressent pas. Je regarde les arcs qui sont exposée ici. Ils sont de vraiment bonne qualité. Et je ne vois pas pourquoi j’utiliserais une hache, il n’existe aucune hache ayant une pierre verte. Apres quelques minutes de silence, elle enchaina : Qu’est-ce que tu veux?
-Je suis venu te demander de t’accompagner dans ton voyage. J’ai toujours voulu voyager, et c’est l’occasion rêvée de pouvoir partir. Je pourrais gagner de l’argent grâce à mes talents de forgeron, et je manie assez bien l’épée, je peux t’être assez utile pendant ton voyage. »
Enfin elle se décida à se retourner. Elle me regardais fixement, et je soutenais son regard, puis elle soupira et dis :
« -Tu sais, j’ai raconté beaucoup de chose à ton oncle, et il m’a aussi raconté l’histoire de votre famille. Tes parents étaient dans l’armée, n’est-ce pas ? Et ton oncle aussi y était. Il m’a pas beaucoup parle de ton père et de lui, mais par contre, ta mère semblait être un véritable soldat. Il m’a dit qu’elle avait exceptionnellement eu l’autorisation de rejoindre l’armée, ce qu’un fils de forgeron n’aurait jamais pu faire, et encore moins une femme. Elle a été acceptée grâce aux extraordinaires capacités qu’elle avait. Elle est rapidement monte en grade, et Roy, étant inquiet pour sa sœur, les a aussi rejoint, même si ils n’étaient pas dans la même division. C’est là ou ton père est devenu ami avec Roy, et qu’il a ensuite épouse ta mère. Tu es le fils de grands guerriers, et leur sang coule dans tes veines, je comprends que tu veilles te venger, mais m’accompagner n’est pas une bonne idée, tu vas juste t’attirer des ennemis encore plus dangereux.
-Comment as-tu su que je cherchais aussi à prendre une revanche ? C’était mon premier réel combat, je ne savais plus quoi faire, mais la prochaine fois, je le battrais.
-Tu prends ça comme un jeu, mais tu risques ta vie. Mais je suis mal placée pour te dire ça. Je sais que tu ne changeras pas d’avis, et de j’aurais besoin de quelqu’un pour l’affronter, je ne pourrais pas le faire seule sans arme. Mais tu vas me promettre qu’après l’avoir vaincu tu m’oublieras et tu reprendras une vie normale.
-On verra le jour venu. Pour le moment, je dois chercher une arme à utiliser. Tu n’en as pas toi il me semble, tu devrais aussi en prendre un, jusqu’à ce que tu récupères la tienne. Moi je devrais prendre une épée de feu, si je suis tes conseils. C’est pas grave si j’empreinte une arme, mon oncle ne verra pas si une épée disparait. Par contre, un arc de vent en moins ce sera très suspect. Il va falloir le retrouver le plus rapidement possible. Prend l’arc que tu veux, moi je prendrais cette épée, dis-je en tendant ma main vers un katana.
Je préférais utiliser cette arme, plutôt qu’une épée, mais Mio me dis :
« - Utilise plutôt cette arme-là, dit-elle en pointant son doigt vers deux katana croisée, accrochée au mur. Leur fourreau était complètement noir, mais leur manche était blanc. Je m’étais toujours dis que ces deux sabres étaient les plus précieux armes présent, car ce sont les deux seuls sabres, d’après mes souvenirs, qui n’ont jamais quitté ce mur.
« -Ce sont les katana qu’utilisaient ta mère lorsqu’elle était encore soldat. Personne ne risque de les utiliser, alors autant que le fils les utilisent.
J’attrapais l’un d’eux. Il était assez léger, et assez équilibre. Il n’était pas trop long, la taille parfaite. Je remarquais que le pommeau était rouge, et sur celui encore accroche au mur, le pommeau était vert. J’attrapais le manche et le fourreau et sortis le katana du manche et je remarquais quelque chose d’inhabituel. Il y avait, sur la lame, un petit dragon. Il était complétement rouge, et était présent sur les deux côtes de la lame. Je levais la tête vers Mio, et comme si elle devinait ce que je pensais elle dit :
« -Ce genre de katana est très rare. J’ai entendu dire qu’il n’en existait seulement quatre, et tu as la chance d’en posséder deux. J’accrochais la katana sur ma ceinture, et j’attrapais le second, mais je remarquais que le pommeau n’avait pas la même couleur. Cette fois ci, il était vers, et je me rendis quelques secondes plus tard que le dragon sur la lame aussi était vert.
« -Tu dois l’avoir compris, repris-t-elle, la couleur indique quel élément est utilisable. Les katana sont assez spéciaux, ils ne possèdent pas de cristaux, car toute la lame est fait de la même matière que les pierres que possèdent les armes habituelle. C’est pourquoi il est assez rare d’en utiliser, il est très difficile de faire une lame à partir de ces cristaux. Concernant le katana que tu tiens dans ta main, ton oncle m’en a pas trop parle, donc je ne sais pas grand-chose à part la rareté et qu’il en existe un par élément. Ta mère en utilisait deux, c’est pourquoi elle était aussi haut grade dans l’armée
-Tu veux dire, qu’elle pouvait utiliser deux éléments ! L’interrompais-je.
-Oui, et c’est pourquoi je vais te demander de prendre les deux. Tu pourras peut être avoir son talent, même si c’est très peu probable. Bon, dans tous les cas, je pars demain, donc je vais me reposer, je suis fatiguée. Tu es libre de me suivre ou non, tu devrais y réfléchir demain matin, tu pourrais changer d’avis. La nuit porte conseil. Moi je partirais vers midi.
Elle sortait de la forge, me laissant seul admirant encore le katana que je tenais dans ma main.
Revenir en haut Aller en bas
Yukine
Gardien du nuage
Gardien du nuage
Yukine

Masculin Nombre de messages : 3250
Age : 24
Lisez-vous les scans ? : Oui
Date d'inscription : 29/08/2010

Sans Titre Empty
MessageSujet: Re: Sans Titre   Sans Titre Icon_minitimeMar 21 Mai - 23:13

Un mini chapitre 5, de plus en plus court ma parole...

Chapitre 5: le tournant

Contrairemen à ce que je pensais, je dormis assez bien cette nuit la. Aucun cauchemar ne vint troubler mon sommeil. Au contraire, je faisais un rêve paisible, bien qu'au réveille je ne me souviens pas de quoi il parlait. Je me sentait repose et calme commesi rien ne mettait jamais arrivé. J'avais l'impression de revivre.
Bien sur, je n'oubliais pas la disscution d'hier. Ce matin la, je voyait clairement toutes les raisons qui m'empêchait de partir. Je ne pouvais pas abandonner mon oncle, qui avait pris soin de moi depuis ma naissance, et partir quelques semaines avant d'avoir mes 16 ans et l'autorisation d'exercé le métier que j'avais toujours voulu, j'abandonnait mes amis aussi et tous ce que je connaissait jusqu'à présent, et pourquoi? Pour une simple histoire de revanche. C'est comme si le rêve dont je n'avait aucun souvenir m'avait remis les idées en place. La vie de vagabond n'était pas pour moi.
Je décidais donc de rester er de vivre ma vie, mais je n'avais pas envie de la laisser partir comme cela. J'allais donc la voir lui donner ma décision.
Il était encore assez tôt, quelques minutes avant de partir pour l'école, je passais donc dans la chambre en face de la mienne. Je toquai puis j'entrai dans la chambre. Saya était en train de préparer son sac. Je me souviens parfaitement de ce moment, l'emportait des habits blanc-gris, qui reflechissaient les rayons du soleil qui, la chambre était lumineuse, on entendait les oiseaux chanter à l'extérieur, mais je restais le regard fixé sur elle et elle seul. Ses cheveux brun qui tirait vers le rouge, ne m'avaient jamais semblé aussi beau qu'à ce moment la, comme si le soleil ne venait dans cette salle seulement pour l'illuminer. je la regardais encore quelques instants, quand-même rendis compte je ses yeux rouge-orange me fixait aussi. Je revint à moi, et, gêné je dis:
-Tu as déjà commencé à te préparé, tu disais que tu prtais à midi, c'est ça?
-C'est ce que j'ai dis, mais je vais devoir partir plus tôt, je suis restée trop longtemps ici, je dois partir le plus rapidement possible. J'espère que tu as pris ta décision, et d'après ton expression, tu as l'air d'avoir pris la bonne.
-Oui, j'ai décidé de rester ici, je ne peux pas abandonner ma vie ici comme ça, pour une raison si enfantine. Si je suis venu, c'etait pour te dire ceci, et aussi, je voulais te demander une dernière chose. Tu trouveras peut etre cette demande stupide, mais je dois vraiment ré demander. Est ce que tu accepterais de rester vivre ici? Enfin, rester encore quelques temps, tu n'as même pas encore ou visiter quoi que ce soit ici. J'aimerais te présenter à Shu, et tous les autres du village, et tu pourrais partir quand tu seras plus en forme.
Je ne m'attendais pas à cette réaction. Elle me regarda d'un air interrogateur, puis, elle se mit à rire. Je ne comprenais pas pourquoi elle avait une tel réaction. Elle devais penser que ma demande était complètement absurde.
-Qu'est-ce qu'il y a de si drôle? lui demandai-je quand elle s'arrêta enfin. J'étais sérieux moi.
-Oui je sais que tu es sérieux, dit-elle en essuyant une larme au coin de son oeil, mais je ne m'attendais pas à une tel chose. J'apprécie sincèrement ce que tu fais pour moi, mais je ne vais vraiment pas pouvoir rester, pourtant, j'aurais aime, j'ai toujours voulu vivre à la campagne.. Voilà ce qu'on va faire, dit elle après quelques secondes de réflexions. Lorsque que j'aurais terminé ce que j'ai à faire, je reviendrais ici, et je pourrais vraiment visiter cette endroit.
C'etait le meilleur compromis possible, bien que je savais que, d'après ce que je savais de son voyage, il y avait des chances qu'elle ne revienne pas mais n'acceptait tout de même ses conditions. Elle tandis alors sà main vers moi, le poing serré, le pouce levé, et elle me dis:
-C'est une promesse, je reviendrais ici un jour. Pour sceller la promesse, tu dois appuyer ton pouce sur le mien. Je tendus donc mon pousse, et après quelques secondes, elle dis
-Le pacte est scellé, et sur mon honneur je respecterais cette promesse. Bon il est temps de partir, tu peux me raccompagner?
-Ouais, je comptais t'accompagner jusqu'aux collines de toute façon.
Elle me souris, puis, après avoir mis son sac sur son dos, elle sortis de la piece. Je la suivais, et je me retournerais, regardant la piece une dernière fois. Elle était beaucoup plus sombre, le soleil venant tout juste de se lever, de l'autre côté de la maison
Revenir en haut Aller en bas
Tenten
Etudiant à l'academie
Etudiant à l'academie
Tenten

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 21/05/2013

Sans Titre Empty
MessageSujet: Re: Sans Titre   Sans Titre Icon_minitimeMar 21 Mai - 23:16

J'ai lu le 1, 2 et 3 et je trouve sa soooooooooooooo cooll !!
continue !!
*va continuer sa lecture*
Revenir en haut Aller en bas
Yukine
Gardien du nuage
Gardien du nuage
Yukine

Masculin Nombre de messages : 3250
Age : 24
Lisez-vous les scans ? : Oui
Date d'inscription : 29/08/2010

Sans Titre Empty
MessageSujet: Re: Sans Titre   Sans Titre Icon_minitimeMar 21 Mai - 23:22

Merci ^^

Il dois y avoir des tonnes de faute, d'ortgographe, mais aussi un petit problème de prénom, la fille s'appelle bien Saya, mais à certains endroits j'ai écris Mio, c'était quand je n'avais pas vraiment d'idée de prenom
Revenir en haut Aller en bas
Tenten
Etudiant à l'academie
Etudiant à l'academie
Tenten

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 21/05/2013

Sans Titre Empty
MessageSujet: Re: Sans Titre   Sans Titre Icon_minitimeMar 21 Mai - 23:24

Domo Sempai T^T

Je me disai aussi ... OK ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sans Titre Empty
MessageSujet: Re: Sans Titre   Sans Titre Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sans Titre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sans titre
» Kristin Marja BALDURSDOTTIR (Islande)
» une présentation sans titre accrocheur (car j'en ai pas trouvé)
» Collection sans titre (éditions Mazarine)
» Titre nuage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha ::  :: Fan-Arts, Fanfics et Concours :: Fan fiction-
Sauter vers: